Parti vendredi matin de Lorient à bord de TeamWork40 et arrivé hier en fin d’après-midi à Cascais, Bertrand a validé sa qualification pour la Transat Jacques Vabre 2017 avec sa future équipière !

Départ de Lorient pour la qualif’ du duo Delesne/Mettraux pour la TJV 2017

Une équipière talentueuse en la personne de Justine Mettraux !
La skippeuse Suisse, qui navigue habituellement sur le circuit Figaro et qui a participé à la dernière Volvo Ocean Race avec l’équipage féminin SCA, est un précieux atout dans l’optique de performer sur la transat !
Les deux marins qui se connaissent bien, ont été formé à la même enseigne, leur expérience associée laisse espérer des ambitions au moment de mettre le cap sur Salvador de Bahia…

Justine Mettraux à la barre de TeamWork 40 pendant la qualif’ entre Lorient et Cascais.

Le mot de Bertrand :

“Ça s’est super bien passé, je suis content, il y a du répondant ! Notre calendrier ne nous permet pas de faire plus de course ensemble, du coup cette qualif n’était pas à prendre à la légère pour nous préparer !
La dernière fois, en 2015, c’était la course Les Sables-Horta-Les Sables qui nous avait qualifié avec Nils. Cette fois-ci nous l’avons aussi fait en configuration course, c’est à dire à 95%, avec la même niaque, motivé, entre autre, par l’avion que nous avions peur de louper à une heure près … 
C’est très formateur de se retrouver à “dégolfer” avec un petit front à passer et naviguer au portant fort, le long du Portugal. Je suis content car ça fait 4 mois que j’ai pas eu l’occasion de naviguer avec le projet TeamWork Sailing Tour à préparer, mais je n’étais pas mal dans mes bottes, et je sens un peu l’expérience acquise sur les projets et le bateau depuis 2014 ! La sensation de recul est appréciable.
Concernant le bateau, nous avons une bonne machine bien préparée, mais il y aura toujours des bateaux neufs et plus rapides, alors j’ai juste envie de faire bien, dans la configuration que l’on a et naviguer au mieux pour performer et créer la surprise !
Ce qui est cool avec Justine, c’est qu’elle a du passif, notamment la Mini Transat ! Il n’y a pas photo, on arrive à accorder nos guitares rapidement, sans avoir à repasser par l’école de musique ! On s’entend plutôt bien depuis que l’on est chez TeamWork. On a chacun des projets différents mais on a toujours collaboré ensemble simplement.
J’espère que l’on aura du temps pour re-naviguer en Août et septembre pour se mettre en phase et profiter de ce beau parcours sur la transat.”

 

Bertrand et Justine pendant la qualif’ de la Transat Jacques Vabre 2017