Justine et Bertrand ont touché les côtes du Brésil hier dans la journée et entament la dernière partie de la course jusqu’à Salvador. Après le passage au large de Fernando de Noronha, petite île brésilienne inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, l’équipage TeamWork continue sa descente vers la ligne d’arrivée au vent de travers dans des alizés de sud-est puissants. Pas de relâchement au programme pour ces dernières heures en mer. Il faut d’une part éviter les pièges de la côte : courant, pêcheurs, trafic maritime… et d’autre part tenir à distance Olivier Cardin et Cédric Château (sur Région Normandie Junior Senior by Evernex) à 16 milles seulement de notre duo franco-suisse qui pointe toujours à la 4ème place.

 

Justine nous fait part des dernières nouvelles du bord. :

« Toujours à fond à bord de Teamwork ! On enchaîne les quarts avec Bertrand en mode 100% vitesse au taquet sur les réglages. On veut laisser les normands derrière ! Encore 48H à tenir comme cela. On s’accroche, on prend tous les classements pour faire le point vitesse en étant contents chaque fois que c’est pour nous, en remettant une couche chaque fois que c’est pour eux !

Depuis la sortie du pot au noir, on rêve d’une douche qui ne vient pas : ça mouille encore trop dehors donc ça ne sert à rien de se laver pour terminer sale de nouveau une heure après… Mais il fait chaud et on est bien sales et transpirants !

Autant dire qu’on n’est pas au top au ranking de l’hygiène ! On est meilleur en culture de champis je pense ! Bébert dit qu’il sent le chien mouillé ou l’ours, mais je ne le sens pas donc je ne dois pas valoir beaucoup mieux !! Mais ça devrait pouvoir se faire demain avec les angles qui vont s’ouvrir, ça devrait se calmer sur le pont. Vivement la douche et vivement Bahia !!

Bises

Juju »

 

Crédit photo : © Christophe Breschi