Départ de la Normandy Channel Race 2016 à Ouistreham.

Fort d’un Top 5 sur la dernière Transat Jacques Vabre, le duo franco-suisse Bertrand Delesne et Nils Palmieri était de nouveau formé pour s’aligner au départ de cette 7ème édition de la Normandy Channel Race.

Après un beau départ donné le dimanche 11 septembre à 17 h dans un vent de secteur Est en constant renforcement, les 27 Class40 en lice ont d’abord effectué une mise en jambe sur un parcours spectacle d’environ 7 milles avant de mettre le cap vers les îles St Marcouf.

Réputée et appréciée des skippers de la Class40 par son beau parcours tactique et formateur de par ses passages stratégiques, la Normandy Channel Race propose aux Class40 de s’affronter sur 1 000 milles en Manche et Mer Celtique avec comme points de passage obligatoires les Îles de St Marcourf, l’Île de Wight, Tuskar Rock, Fastnet Rock et Guernesey au retour.

Le parcours de la Normandy Channel Race.

Dans le peloton de tête au passage des Îles St Marcouf, Bertrand et Nils vont subir dès le début de course un coup du sort qui les privera de leur objectif ambitieux d’atteindre le podium (pour rappel, Bertrand avait fait une 5ème et 4ème place aux éditions précédentes). Dans le même wagon que les leaders à l’entame de la Transmanche, le Class40 Teamwork 40 a subit soudainement une grosse perte de vitesse. C’est seulement quand les deux marins ont pris connaissance de leur déficit par rapport à la flotte, qu’ils ont réalisé que leur handicap était dû à un paquet d’algues venu s’empêtrer dans la quille, obligeant le duo à un arrêt puis une marche arrière pour s’en débarrasser et retrouver une belle allure. Dans une épreuve aussi intense que la Normandy Channel Race et avec un plateau aussi élevé que cette année, un tel incident ne pardonne pas. Malgré une motivation sans faille et une envie de redoubler d’effort pour recoller, Bertrand et Nils on vu la tête de course creuser l’écart à chaque passage stratégique, ne subissant pas les mêmes conditions météorologiques. La bataille fut quand même rude en milieu de peloton, compilant avec des conditions musclés, notamment lors de la montée vers Tuskar Rock, et des concurrents pas moins tenaces qu’en tête de flotte. Les “Teamwork’s boys” furent récompensés de leurs efforts par une belle glissade des Îles Scilly jusqu’à la ligne d’arrivée au large de Ouistreham, qu’ils couperont en 13ème position après 5 jours de course.

Bertrand à l’arrivée de la Normandy Channel Race 2016.

Malgré un classement bien au delà des objectifs fixés, Bertrand n’en retire pas moins d’enseignements et se satisfait de l’apprentissage qu’apporte cette épreuve et toujours le plaisirs que procure l’intensité et la beauté du parcours.

“C’est vraiment une belle course, je suis très content d’avoir participé. Veni, vidi mais vici bof…(rire). […] C’est très précieux d’être présent sur des courses comme celle-ci car techniquement c’est hyper disputé et puis chaque année il y a de plus en plus de niveau, c’est top !”